EXHIBIT_YEAR_ROUND_DI

#38 – INDUSTRIAL SOFTWARE

L’intelligence artificielle : doit-on s’en méfier ?

Internet et les technologies mobiles génèrent d’énormes quantités de données numériques. L’intelligence artificielle (IA) permet de traiter ces données de manière inédite, transformant dès lors l’industrie et la façon de travailler à très grande échelle. Mais doit-on en avoir peur ?

 

Qu’elle concerne de nouvelles méthodes d’interaction homme-machine ou des process plus efficaces, l’IA se développe à un rythme effréné. L’organisme de recherche Gartner prédit que les robots dotés d’intelligence artificielle seront en charge de 85 % des interactions liées au service client d’ici 2020. Ray Kurzweil, directeur de l’ingénierie chez Google, estime pour sa part que les robots posséderont une intelligence humaine d’ici 2029. Gartner prévoit également que, d’ici 2025, un tiers des emplois seront exécutés par des robots et des machines intelligentes. Cette prédiction reste encore à vérifier, toutefois le développement de l’IA génère naturellement des craintes, surtout concernant l’utilité des travailleurs humains : pourraient-ils un jour devenir obsolètes ?

Se débarrasser des travailleurs ou les aider à progresser ?

Amir Banifatemi, spécialiste de l’IA auprès de XPRIZE, une organisation californienne à but non lucratif, estime que de telles inquiétudes sont infondées.

L’IA peut donner aux travailleurs un accès plus large et plus efficace aux outils et aux données. Cela signifie non seulement qu’ils peuvent résoudre des problèmes plus difficiles, mais aussi qu’ils seront amenés à développer de nouvelles compétences. Chaque entreprise doit préparer son personnel à tirer profit des nouvelles opportunités offertes par l’intelligence artificielle, à savoir l’amélioration croissante de la productivité et du potentiel d’innovation.

Dans le domaine des biosciences, l’IA permet déjà, fait inédit, de découvrir de nouveaux médicaments. James Chandler, vice-président de la société d’intelligence artificielle londonienne BenevolentAI, l’explique :

L’IA a la capacité unique d’extraire du savoir à partir de vastes ensembles de données scientifiques. Elle peut donc trouver la cause d’une maladie et suggérer des remèdes possibles très rapidement. Des exemples comme celui-ci démontrent que l’IA augmentera l’intelligence humaine, elle ne la remplacera pas.

L’an dernier, le Sheffield Institute for Translational Neuroscience, basé au Royaume-Uni, a annoncé que la recherche sur un candidat-médicament découvert par la technologie de BenevolentAI avait donné des résultats positifs dans le traitement de maladies neuromotrices.

 

 

Le développement continu de l’IA transformera aussi la façon dont les collègues interagissent. L’assistant virtuel vocal de Cisco, Spark, utilise la technologie d’apprentissage automatique de MindMeld, une entreprise d’intelligence artificielle conversationnelle. Il permet aux utilisateurs de rejoindre et de clore des réunions et de démarrer et d’arrêter des enregistrements par commande vocale. Spark sera mis à l’essai cette année, il devrait devenir de plus en plus intelligent grâce aux retours de ses utilisateurs. À terme, il pourra assigner des tâches et créer des résumés de réunions automatiquement. Pour Chintan Patel, directeur technique de Cisco au Royaume-Uni et en Irlande,

Comprendre les humains dans leur environnement naturel, y compris leur environnement de travail, est l’un des problèmes les plus difficiles à résoudre pour les chercheurs et les ingénieurs en IA. Néanmoins, l’intelligence grandissante des machines devrait donner naissance à des équipiers dotés d’intelligence artificielle, qui pourront apporter des conseils sur la façon d’accomplir le travail afin d’être plus productif.

L’IA est déjà une réalité

On pourrait se croire dans un film de Will Smith, pourtant le monde regorge déjà d’intelligence artificielle. Toutes les industries qui doivent intégrer et interpréter d’énormes volumes de données peuvent d’ores et déjà y recourir. Dans le domaine de la santé, Watson for Oncology est une technologie cognitive qui propose aux médecins des options de traitement basées sur l’analyse de données médicales. Les services clients ne sont pas en reste. Les solutions Nanorep et les robots WorkFusion de type chatbot qui s’appuient sur l’IA sont de plus en plus fréquents.

 M. Patel de Cisco affirme que :

Le défi actuel pour chaque industrie est de voir comment l’IA peut révolutionner les modèles économiques et les process de travail, pour aider les employés à se concentrer sur des tâches à forte valeur ajoutée tout en automatisant les tâches routinières et répétitives.

Mais l’IA ne doit pas rester isolée. Elle doit être développée, déployée et utilisée en lien avec d’autres technologies de rupture, notamment l’Internet des Objets (IdO) et la cybersécurité. Les véhicules autonomes sont de bons exemples de cette codépendance. Le code informatique, les capacités d’auto-apprentissage, l’utilisation des réseaux intelligents et les liens avec les réseaux sans fil publics doivent travailler de concert avec l’intelligence artificielle pour acheminer en toute sécurité les personnes et les biens au bon endroit, au bon moment. À l’avenir, l’un des enjeux les plus pressants sera d’identifier les domaines pour lesquels une entreprise estime que les technologies de pointe telles que l’apprentissage approfondi ou deep learning peuvent améliorer sa rentabilité. Elle devra ensuite s’assurer qu’elle dispose des données de formation pour en tirer pleinement profit. Pour M. Chandler de BenevolentAI :

Apprendre aux ordinateurs à capitaliser leur savoir à partir des données fournies par l’industrie nécessitera des techniques d’apprentissage novatrices, semi-supervisées, qui doivent être beaucoup plus économiques et pratiques que les techniques d’aujourd’hui entièrement supervisées.

 

Traduit de l’anglais par Julie Santoriello

 

 

Pour aller plus loin sur les questions d’intelligence artificielle, DirectIndustry e-magazine recommande le Hors Série Libération « Voyage au Coeur de l’IA »

 

 


About the Author

Daniel Allen is a writer and a photographer. His work has featured in numerous publications, including CNN, BBC, The National Geographic Traveller.

Related Posts

The adoption of additive manufacturing technology has accelerated in recent years thanks to...

The NASA probe’s arrival at Jupiter on Monday will improve our understanding of not just the solar...

Could the thinnest, strongest, lightest and most conductive material ever created spark a new...

Style Switcher

Highlight Color:

               

Backgrounds:

                    

You can also set your own colors or background from the Admin Panel.