Banner ABB PROTECTION

#39 – IoT – MWC

Interview. Fintech : mon conseiller financier est un robot

/

La fintech Moneyfarm se base sur une technologie de pointe et le savoir d’experts bien humains pour simplifier les investissements et les rendre accessibles. L’entreprise investit dans l’intelligence artificielle et l’apprentissage machine et a récemment acheté le chatbot Ernest. Directindustry e-magazine a rencontré Paolo Galvani, co-fondateur et président de Moneyfarm.

 

DirectIndustry e-magazine : Pourquoi avez-vous lancé Moneyfarm ?

Paolo Galvani : Giovanni Daprà et moi avons fondé Moneyfarm en 2011 pour combler un vide que nous avions observé sur le marché de l’investissement : le conseil financier traditionnel restait inaccessible pour beaucoup et les options en ligne alors existantes n’offraient pas de conseil à un prix abordable. Moneyfarm allie la grande efficacité de la technologie à l’empathie humaine et à l’expertise financière pour offrir des conseils et des solutions d’investissement rentables. C’est un gestionnaire de patrimoine numérique qui aide les individus à protéger et à accroître leur capital afin de sécuriser leur avenir. Via notre plateforme de placement en ligne, nous offrons des conseils sur des portefeuilles de fonds négociés en bourse (ETF) conçus pour assurer une croissance durable, par le biais d’une gamme d’actifs diversifiés.

DirectIndustry e-magazine : Quelle est la technologie mise en œuvre derrière tout ça ?

Paolo Galvani : Nous utilisons une technologie qui permet à chaque investisseur de trouver son portefeuille d’investissement idéal, en adéquation avec son profil. Chaque nouveau client remplit un questionnaire au moment de l’inscription. Les algorithmes que nous avons mis au point en interne font correspondre chaque investisseur à un profil, selon sa tolérance au risque. L’investisseur obtient ensuite un portefeuille qui est spécifiquement constitué et géré par notre équipe d’experts en placement, selon le style de gestion qui lui correspond.

DirectIndustry e-magazine : Quels sont les avantages pour l’utilisateur ?

Paolo Galvani : Il faut parfois plus d’une semaine aux investisseurs pour obtenir des conseils en placement de la part d’un conseiller financier. Chez Moneyfarm, nous réduisons cette attente à quelques secondes. C’est ce processus plus efficace qui nous permet de maintenir des coûts bas et de rendre les conseils financiers accessibles à tous. Nous avons également été le premier robot-conseiller au Royaume-Uni à lancer une application mobile full-service, permettant aux utilisateurs d’accéder à leurs investissements à tout moment grâce à une interface facile à utiliser.

DirectIndustry e-magazine : Comment pensez-vous que l’intelligence artificielle améliore les services financiers en général ?

Paolo Galvani : L’IA améliore les services financiers en introduisant un nouveau focus sur le client. Elle a permis aux entreprises de s’appuyer sur de vastes quantités de données transactionnelles et comportementales pour développer des portefeuilles et de nouveaux produits adaptés aux besoins des clients et qui continueront à l’être à mesure que les situations évolueront.

DirectIndustry e-magazine : Comment aimeriez-vous voir évoluer votre technologie ?

Paolo Galvani : Moneyfarm s’appuie sur la technologie afin d’offrir à ses clients des conseils en placement personnalisés et peu coûteux. Nous cherchons constamment à améliorer ce process. L’Open Banking [l’ouverture des systèmes d’information des banques et le partage d’une partie de leurs données clients avec leurs concurrents] constitue une belle opportunité pour le secteur de la gestion de patrimoine. La technologie est le pilier sur lequel repose l’Open Banking. Elle permet aux individus d’utiliser leurs habitudes de consommation et les informations qui concernent leur capital pour obtenir des conseils plus personnalisés et de meilleure qualité. L’open Banking va considérablement simplifier la planification financière. D’ailleurs, Moneyfarm s’est préparée à l’Open Banking en achetant Ernest, le chatbot piloté par IA spécialisé dans la gestion d’actifs financiers.

DirectIndustry e-magazine : Pouvez-vous nous en dire plus sur Ernest et sur la façon dont vous pensez que l’apprentissage machine aidera votre entreprise dans le futur ?

Paolo Galvani : Nous sommes le premier robot-conseiller à utiliser la technologie chatbot pour aider les particuliers à gérer leur argent et leurs investissements. La technologie qu’utilise Ernest a la capacité d’exploiter le comportement transactionnel quotidien des clients, ce qui s’avérera essentiel à mesure que Moneyfarm s’efforcera de fournir des conseils financiers plus personnalisés, qui tiennent compte des habitudes de consommation plus larges.

 

Traduit de l’anglais par Julie Santoriello


About the Author

Related Posts

La transformation numérique a accéléré la transition vers la Smart Factory, ou usine connectée, et...

The adoption of additive manufacturing technology has accelerated in recent years thanks to...

The NASA probe’s arrival at Jupiter on Monday will improve our understanding of not just the solar...

Banner Huber Suhner

Style Switcher

Highlight Color:

               

Backgrounds:

                    

You can also set your own colors or background from the Admin Panel.